Ce qu’il faut savoir sur le crédit immobilier

Vous souhaitez faire construire ou acquérir un bien immobilier ? Ce type de projet n’est pas à prendre à la légère étant donné son coût qui s’avère plutôt conséquent. C’est pourquoi dans la grande majorité des cas, il est nécessaire de passer par un crédit immobilier. Celui-ci va vous permettre d’acheter immédiatement votre bien et de le rembourser progressivement. De ce fait, vous n’aurez pas à liquider toutes vos économies.

Ainsi, vous aimeriez investir afin d’avoir un bien qui vous appartient. Découvrez donc tout ce qu’il faut savoir sur le prêt immobilier avant de vous lancer et d’emprunter à un organisme.

Comment obtenir votre crédit immobilier ?

Le prêt immobilier est donc une opération qui permet à un organisme prêteur, par exemple une banque, de mettre à la disposition de son client des fonds qui serviront à financer la construction ou l’achat d’un bien à usage d’habitation. Ainsi, pour obtenir votre crédit immobilier à des conditions avantageuses, vous devrez présenter un dossier solide.

Le but de ce dossier est de donner confiance au prêteur. Les documents que vous lui présenterez serviront donc à prouver que vous êtes capable de rembourser le montant que vous vous apprêtez à emprunter. L’organisme qui vous finance doit donc s’assurer que vous prêter de l’argent ne conduira à aucun risque.

Le prêteur va ainsi étudier différents points de votre dossier pour s’assurer de la solidité de celui-ci.

L’apport

L’apport n’est pas obligatoire lorsque l’on fait une demande de crédit immobilier. En effet, il n’est pas toujours possible d’en fournir un. Certains, notamment les plus jeunes n’en ont pas les moyens. Cependant, il faut savoir que plus vous serez en mesure de fournir un apport élevé, plus le prêteur jugera votre dossier sérieux.

Avoir économisé une certaine somme d’argent pour construire, ou acquérir un bien va d’une part prouver votre engagement dans ce projet personnel et, d’autre part, prouver votre capacité à assumer les mensualités futures.

Le taux d’endettement

Ce taux d’endettement aura un rôle déterminant dans la décision de votre prêteur qui acceptera ou non votre demande. Il est défini par la totalité de vos mensualités en fonction de vos revenus. Si l’organisme qui vous finance est une banque, cette dernière acceptera un taux maximal de 33%. En d’autres termes, les mensualités que vous aurez à payer pour rembourser votre crédit immobilier ne devront pas dépasser un tiers de vos revenus mensuels.

Dans certains cas, si vous disposez de forts revenus, les banques pourront accepter un taux d’endettement à 50%. Cependant, ces dernières seront bien plus vigilantes avec les foyers disposant de revenus modestes. De plus, une situation de surendettement ne vous permettra pas d’obtenir votre prêt immobilier.

Des revenus mensuels stables

Le prêteur qui choisira ou non de vous fournir un prêt immobilier sera particulièrement attentif à vos revenus. En effet, afin d’obtenir sa confiance, il faudra lui fournir le plus de garanties possible. De ce fait, si vous disposez d’un CDI, vous aurez bien plus de chance de voir votre demande de crédit immobilier acceptée.

Cependant, les personnes multipliant les CDD ou missions d’intérim auront plus de difficultés à obtenir un prêt. Les autoentrepreneurs devront également prouver davantage la pérennité de leurs revenus mensuels.

Enfin, vous aurez plus de chance d’obtenir un prêt si vous possédez un CDI depuis un ou deux ans, voire plus. Si vous venez tout juste d’obtenir votre contrat de travail à durée indéterminée, ce dernier ne sera pas considéré par la banque comme une garantie suffisamment solide.

Votre capacité à gérer un budget

Pour finir, le prêteur va également se focaliser sur votre comportement bancaire. Attention, si vous ne payez aucun loyer et ne disposez pas d’autres prêts, mais que vous peinez à finir le mois, vous ne gagnerez pas la confiance du prêteur. Pour obtenir votre demande de crédit immobilier, vous devrez donc prouver que vous êtes à même de gérer un budget.

Ainsi, si vous épargnez chaque mois et depuis plusieurs années, votre demande sera alors considérée comme sérieuse.

Quelle est la durée d’un crédit immobilier ?

La durée de remboursement de votre crédit immobilier va dépendre de vos revenus. En effet, le montant des mensualités à payer sera établi en fonction de votre taux d’endettement. Comme expliqué précédemment, le montant des mensualités ne devra pas dépasser un tiers de ce que vous gagnez chaque mois.

Il est possible que vous n’ayez pas d’autres choix que de souscrire à un prêt immobilier s’étalant sur une très longue durée. En revanche, si vous gagnez de bons revenus chaque mois, vous aurez le choix entre :

  • Des mensualités faibles à payer, mais un crédit bien plus long qui reviendra plus cher avec les intérêts.
  • Des mensualités assez élevées, mais un crédit plus court et qui sera moins onéreux.

Ce sera donc à vous de définir vos priorités et de déterminer la manière dont vous souhaitez rembourser votre crédit immobilier

Concernant les frais de dossier et l’assurance

Même si ce n’est pas obligatoire, dans la grande majorité des cas vous devrez opter pour une assurance d’emprunt afin que votre demande de prêt immobilier soit acceptée. Si l’organisme prêteur l’impose le plus souvent, c’est pour s’assurer d’être couvert en cas d’impossibilité de votre part de payer : en cas par exemple de décès, d’invalidité, ou encore de maladie.

L’assurance peut également être complétée par votre garantie chômage qui couvrira la banque si vous veniez à perdre à votre emploi. L’organisme qui vous finance pourra donc vous proposer une assurance, mais vous n’êtes pas obligée de prendre celle-ci. Vous pouvez par exemple faire jouer la concurrence.

En ce qui concerne les frais de dossier, ils seront compris dans le TEG. Ces frais ne devront pas dépasser 1,5% du coût de votre crédit immobilier. Vous pourrez également tenter de les négocier afin d’alléger le coût final du prêt.

Enfin, pour obtenir un prêt immobilier à un prix vraiment intéressant, il est indispensable de comparer les différents organismes et de ne pas signer le premier contrat qui s’offrira à vous. Pensez par exemple à avoir recours à un comparateur en ligne afin de trouver les meilleures offres du marché.