Financer son entreprise

Pour lancer son entreprise ou la développer, il est indispensable d’avoir des fonds et l’argent que l’on a mis de côté n’est pas toujours suffisant. Alors comment faire pour que son projet voie le jour ? Voici toutes nos pistes pour financer son entreprise !

L’argent personnel

Une partie des finances de l’entreprise doit provenir de l’argent que vous avez pu placer et que vous pouvez y consacrer sans mettre en péril votre santé financière personnelle. Avec cet apport, vous pourrez autofinancer certains besoins qui ne sont pas pris en compte par les banques comme l’étude de marché, les frais liés aux différentes formalités, le fonds de roulement…

Il est aussi très utile pour rassurer les banques lorsque vous allez les démarcher dans le but d’obtenir un crédit. Il faut savoir qu’aujourd’hui la plupart d’entre elles exigent que vous ayez en apport de 15 à 20 % du montant emprunté.

Si tel n’est pas votre cas, il est possible de faire appel à la love money pour participer à financer son entreprise. Il s’agit de l’argent que vous pouvez demander à vos proches ou à vos amis pour augmenter vos fonds propres. S’ils vous font confiance et qu’ils croient en votre projet, ils n’hésiteront pas à investir dedans par amour pour vous.

Financer son entreprise par des prêts bancaires

Lorsque l’on cherche comment financer son entreprise, faire appel aux établissements bancaires est l’un des premiers réflexes pour tout entrepreneur. Ils peuvent fournir jusqu’ 75 % des finances d’entreprise nécessaires pour lancer une activité.

D’une manière générale, le prêt accordé aux professionnels peut couvrir les frais engendrés pour les équipements comme l’achat de matériel et de machines mais aussi pour ceux liés à l’immobilier tels que l’acquisition des locaux.

En fonction de votre situation, la banque peut demander des garanties comme une hypothèque ou une caution. Démarchez plusieurs établissements bancaires car toutes n’ont pas les mêmes conditions et cela vous permettra de bien comparer les modalités du prêt proposé par chacune afin de trouver celle qui répondra le mieux à vos attentes pour financer son entreprise.

Selon vos besoins, la somme peut être débloquée en une seule fois ou avec des échelons et le remboursement commence lorsque toute la somme a été versée. Vous disposez alors de 10 ans maximum pour rembourser ce que vous avez emprunté.

Les concours et les subventions

Les finances d’entreprise pour démarrer ou se développer peuvent être gagnées au lieu d’être empruntées.

Il existe ainsi un certain nombre de concours ouverts aux créateurs d’entreprises. Si vous en êtes lauréat, vous touchez une certaine somme et vous bénéficiez d’un accompagnement pour lancer votre activité.

Pour financer son entreprise, il est possible de participer à des concours comme le concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes, le concours national Créatest de la création d’entreprise, le concours talent, le prix de l’entrepreneur de l’année…

Renseignez-vous bien sur les modalités de participation de chacun afin de trouver ceux auxquels vous pouvez participer et tentez votre chance pour augmenter vos fonds. Dans tous les cas, ce sera une expérience enrichissante.

Une autre façon d’avoir davantage de finances d’entreprise est de demander des subventions. Elles sont distribuées par l’État et par les collectivités locales et se présentent sous la forme d’un soutien financier, d’allègements sociaux et/ou fiscaux, de subventions sectorielles.

Parmi les aides pécuniaires pour financer son entreprise, on peut ainsi citer le maintien de l’allocation chômage ou du RSA et le dispositif NACRE qui permet notamment d’obtenir un prêt à taux zéro. En plus de cela, il est possible d’avoir des allégements sociaux et fiscaux comme l’exonération des charges sociales et le crédit d’impôt recherche qui permet de payer moins d’impôt à condition que votre entreprise mène un projet innovant qui entraîne des dépenses pour la recherche et le développement.

Par ailleurs, il faut savoir que des subventions spécifiques sont données en fonction de votre secteur d’activité. Elles sont importantes pour financer son entreprise.

Les sources de financement externes

Si vous ne disposez pas de suffisamment de finances d’entreprise, une autre alternative est de vous tourner vers des investisseurs privés qui vont alors entrer dans le capital social de votre entreprise. Il peut notamment s’agir de business Angel. Ce sont généralement d’anciens chefs d’entreprise qui investissent dans des projets qui leur plaisent. De par leur parcours, ils ont aussi l’avantage de pouvoir conseiller les entrepreneurs et les faire profiter de leur réseau.

Si vous avez besoin de fonds importants, le capital-risque est recommandé pour financer son entreprise. Les investisseurs sont conscients des risques d’autant plus qu’en cas d’échec, l’entrepreneur n’a pas à rembourser l’investissement initial. Cependant, ils acceptent de les prendre mais ils investissent car ils espèrent réaliser une plus-value par la suite et donc rentabiliser leur investissement. Cela peut vous permettre d’obtenir des millions d’euros.

L’avantage du capital-risque est que l’entrepreneur reste le seul à gérer son entreprise car les investisseurs ont une participation au capital minoritaire. Et, vous pouvez également bénéficier du réseau des investisseurs.