Maximiser le rendement de votre assurance-vie grâce à la gestion pilotée

0
21

L’assurance-vie en gestion pilotée est devenue un choix de plus en plus populaire pour optimiser et sécuriser ses investissements sur les marchés financiers. Vous souhaitez en savoir davantage ? Cet article vous présente les avantages, les critères de choix et les particularités de ce mode de gestion dans le cadre de votre contrat d’assurance-vie.

Qu’est-ce que l’assurance vie en gestion pilotée ?

La gestion pilotée est un mode de gestion déléguée au sein d’un contrat d’assurance-vie. Elle permet aux épargnants de confier une partie ou la totalité de leurs actifs à une société de gestion professionnelle, qui sélectionne et répartit les investissements en fonction des performances attendues et du niveau de risque souhaité.

Avec cette solution, la société de gestion agit selon un cahier des charges rigoureux (ou mandat de gestion) établi par elle-même et/ou en accord avec l’assureur et l’épargnant. Ce dernier peut donc bénéficier, sans devoir se consacrer entièrement à la gestion de son portefeuille, de l’expertise et du suivi permanent de professionnels pour tirer parti des opportunités offertes par les marchés financiers.

Les avantages de l’assurance vie en gestion pilotée

Un meilleur potentiel de rendement

En déléguant la gestion de leur contrat à des experts, les épargnants ont accès à une diversification plus importante et à des actifs plus performants que ceux qu’ils pourraient sélectionner par eux-mêmes. Cela permet notamment d’optimiser le rendement et la performance de leur assurance-vie en fonction des objectifs visés.

Une prise de risque maîtrisée

La société de gestion choisie pour piloter le contrat d’assurance-vie dispose d’une connaissance approfondie des marchés financiers et des différentes classes d’actifs. Elle est ainsi en mesure de sélectionner les supports adaptés au profil de l’épargnant, en tenant compte de sa tolérance au risque et de ses horizons d’investissement. Le poids relatif de chaque support dans le portefeuille peut être ajusté au fil du temps, afin de maintenir un niveau de risque cohérent.

Un gain de temps et de confort

L’épargnant qui opte pour la gestion pilotée délègue également le suivi de son assurance-vie à des professionnels, ce qui lui permet de gagner du temps et de se concentrer sur d’autres projets personnels ou professionnels. La souscription à cette solution peut généralement être effectuée en ligne, simplifiant grandement les démarches administratives.

Les critères de choix de l’assurance vie en gestion pilotée

Le type de gestion proposée

Il existe plusieurs modes de gestion pilotée, selon les objectifs et l’expérience de l’épargnant :

  • Gestion profilée : le portefeuille est construit et géré en fonction d’un profil type (prudent, équilibré ou dynamique), défini à partir des préférences de l’épargnant.
  • Gestion sous mandat : la société de gestion propose une sélection de supports et les répartit selon un mandat spécifique, choisi par l’épargnant en fonction de ses attentes en termes de risque et de rendement.
  • Gestion personnalisée : certains contrats d’assurance-vie offrent la possibilité de bénéficier d’une gestion sur mesure, adaptée aux besoins précis et évolutifs de l’épargnant. Ce service peut généralement être proposé à partir d’un certain montant investi.

La qualité de la société de gestion

Le choix de la société chargée de piloter votre assurance-vie est essentiel pour garantir la performance et la sécurité de vos investissements. Il convient donc de privilégier les sociétés reconnues pour leur expertise, leurs antécédents en matière de performance et leur solidité financière. Vous pouvez également vous renseigner sur les praticiens et les méthodes de travail des professionnels en charge des gestions pilotées pour vérifier qu’ils correspondent bien à vos attentes.

Les frais associés

Comparer les coûts des différentes solutions de gestion pilotée est indispensable avant de prendre une décision. Ces frais peuvent inclure :

  • Frais de souscription : ils s’appliquent au moment de l’adhésion au contrat d’assurance-vie et peuvent varier selon les contrats.
  • Frais de gestion : ces frais annuels sont prélevés sur la valeur des unités de compte détenues dans le contrat. Ils rémunèrent la société de gestion pour la sélection et le suivi des supports.
  • Frais d’arbitrage : ils correspondent au coût de chaque opération réalisée pour ajuster la répartition des actifs puis sont généralement gratuits ou limités à quelques opérations par an dans le cadre de la gestion pilotée.

Au-delà de ces critères, vous pouvez également prendre en compte la qualité du service client proposé par l’assureur ou la société de gestion (accessibilité, disponibilité, conseil personnalisé), ainsi que les outils de suivi et d’évaluation du contrat en ligne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici