L’essentiel sur les fonds euros-croissance : un investissement diversifié et performant

0
32

Les fonds euros-croissance constituent une option d’investissement intéressante pour ceux qui souhaitent diversifier leur épargne. En combinant les avantages des contrats en euros classiques et des unités de compte, ces fonds offrent un potentiel de rendement supérieur. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les caractéristiques principales de ce type d’investissement.

Qu’est-ce qu’un fond euro-croissance ?

Le fond euro-croissance est un produit d’épargne à mi-chemin entre le fonds en euros classique et les unités de compte. Apparu il y a quelques années, ce type de contrat a été créé pour répondre aux besoins des épargnants en quête de placements offrant un meilleur équilibre entre sécurité et performance. Les fonds euro-croissance peuvent être intégrés dans des contrats d’assurance vie multi-supports ou dans des plans d’épargne retraite.

Une garantie partielle du capital

Contrairement aux contrats en euros classiques, les fonds euro-croissance ne garantissent pas l’intégralité du capital investi. Toutefois, ils offrent une garantie partielle (généralement autour de 80 %), ce qui permet de limiter les pertes potentielles tout en bénéficiant d’un niveau de risque modéré.

Note importante : la garantie du capital s’applique uniquement à l’échéance du contrat (au bout de 8 ans minimum). Si vous retirez vos fonds avant cette date, vous ne bénéficierez pas de la garantie et votre capital pourra être soumis aux fluctuations des marchés.

Un potentiel de rendement supérieur

Les fonds euro-croissance peuvent investir sur des actifs plus diversifiés que les contrats en euros traditionnels, tels que les actions ou encore les obligations d’entreprises. Cette diversification permet d’accéder à un potentiel de performance supérieur, tout en conservant une partie de la sécurité offerte par les contrats en euros traditionnels.

Fonctionnement des fonds euro-croissance

Pour comprendre le fonctionnement des fonds euro-croissance, il est nécessaire de revenir sur deux éléments clés : la gestion financière et la garantie du capital.

Une gestion financière dynamique

La gestion financière des fonds euro-croissance est généralement confiée à des gestionnaires spécialisés. Ces derniers sont chargés de sélectionner les actifs dans lesquels va être investi le capital des épargnants, en suivant une allocation d’actifs déterminée. L’objectif est d’optimiser le rendement du fonds en fonction du profil de risque choisi.

Il est également possible pour les épargnants de choisir un mode de gestion différent en fonction de leurs préférences et de leur appétence au risque :

  • Gestion libre : l’épargnant sélectionne lui-même les actifs et gère directement la répartition de son capital.
  • Gestion pilotée : un mandat est confié à un gestionnaire qui prendra en charge la gestion de l’investissement en fonction d’un profil de risque défini au préalable.

La garantie du capital à l’échéance

Comme évoqué précédemment, la garantie du capital des fonds euro-croissance n’est pas totale. Elle est généralement située entre 80 % et 100 % et ne s’applique qu’à l’échéance (au bout de 8 ans minimum).

Cette garantie permet aux épargnants de bénéficier d’une sécurité partielle tout en ayant la possibilité d’obtenir un rendement supérieur par rapport aux contrats en euros traditionnels.

Il est important de noter que si l’on souhaite profiter pleinement de cette garantie, il est nécessaire de respecter la durée de détention minimale de 8 ans.

Les frais des fonds euro-croissance

Les fonds euro-croissance présentent différentes catégories de frais :

  • Frais de versement : également appelés « frais d’entrée », ils sont prélevés lors de chaque versement sur le contrat. Ils varient d’un contrat à l’autre mais restent globalement modérés.
  • Frais de gestion : ces frais sont prélevés chaque année sur l’encours du contrat. Ils concernent la gestion financière et administrative du fonds.
  • Frais d’arbitrage : si vous souhaitez changer de support d’investissement au sein d’un même contrat (par exemple, passer d’un fonds euros-croissance à un fonds en euros), des frais peuvent être appliqués.

Il est essentiel de bien comparer ces différents frais avant de choisir un contrat euro-croissance afin d’optimiser votre investissement.

Les avantages fiscaux des fonds euro-croissance

Les fonds euro-croissance bénéficient des mêmes avantages fiscaux que les contrats d’assurance vie classiques :

  • Abattement sur les intérêts : après 8 ans de détention, les épargnants disposent d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple sur les intérêts générés par le contrat. Au-delà de cet abattement, les intérêts sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 % ou, sur option, au barème progressif de l’impôt sur le revenu.
  • Exonération de droits de succession : en cas de décès de l’épargnant, les capitaux transmis aux bénéficiaires désignés dans le contrat sont exonérés de droits de succession, sous certaines conditions et limites.

En somme, les fonds euros-croissance se révèlent être une option d’investissement intéressante pour diversifier son épargne et bénéficier d’un potentiel de rendement supérieur aux fonds en euros classiques, tout en conservant une partie de la sécurité offerte par ces derniers. Il convient néanmoins d’être attentif à la durée minimale de détention requise et aux frais associés au contrat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici